Création du "CARADEC BAND"
(Première de la tournée de juin-juillet 1991)


***

Affiche concert Caradec Band.jpg (89592 octets)

Affiche du spectacle

*

INTRODUCTION


1981 c'était il y a dix ans. Brassens casse sa pipe, Lennon est assassiné, exit Bob Marley, adieu Picasso. De tous ces grands personnages il reste un souvenir, une œuvre inaltérable, ravivés par les (trop !?) nombreux hommages, rééditions, expositions ou autres compilations qui se taillent la part du lion ! Bien sûr on ne peut que s'en féliciter, même si l'on constate amèrement qu'il faille y laisser sa peau pour devenir un symbole...un héros ! ! !

Mais loin de ces considérations, 81 vit un autre disparu, certes beaucoup moins connu, mais qui fut néanmoins le premier prix de la Jeune Chanson Francophone en 1978, prix Sacem 77, premier prix du Conservatoire de Brest 67... Un jeune chanteur qui fut désigné par Brassens lui-même pour ouvrir les derniers spectacles que donna le bon Georges au théâtre de la ville de Paris en 1977... Un homme qui nous quitta accidentellement alors qu'il venait de signer son nouvel album "Dernier Avis"...

Un artiste doué d'une sensibilité à fleur de peau. Une sorte d'homme-enfant fils de Rimbaud aux accords Dylanien.
Je pense à Jean-Michel CARADEC.
Depuis déjà dix longues années je n'ai eût de cesse, comme ses discrets et fidèles amis, de penser à celui qui fut découvert, tout à fait par hasard, par le comédien Pierre Brasseur.

Celui qui, alors reconnu en 1974, encouragea un certain Didier Barbelivien qui lui présentait ses tous premiers textes.
Celui encore qui empoigna un Francis Cabrel encore inconnu pour le présenter à son public, celui-là même qui aujourd'hui aurait du inévitablement figurer à côté de Cabrel, Souchon et les autres...

Caradec possédait une voix, un style, une écriture qui marquait la différence. Il avait naturellement franchit le pas entre la variété et la "grande chanson". En dix ans de carrière il réalisa huit albums, plus de cent chansons...
1991, il ne reste plus rien de ses huit albums, exception faite d'une compilation de 12 titres tirée à peu d'exemplaires chez Polydor son ancienne maison de disque...

La génération qui le découvrit a vieilli emportant avec elle : "Ile", "sous la mer d'Iroise" et "Le fil du funambule". Pour les 15 - 25 ans Caradec correspond au néant !

Pour ces raisons : pour l'œuvre du poète, pour le chanteur lui-même et dans l'unique souci de faire découvrir ou redécouvrir l'auteur et le compositeur de "île", sept musiciens professionnels actuels ou anciens complices de scène de Cabrel, de Bill Deraime ou de Mort Schuman, mais aussi pour certains anciens musiciens de Caradec, ont donc décidé de se réunir pour interpréter plus d'une vingtaine de ses titres. Deux heures de concert, Vingt chansons réactualisées musicalement dans le respect des versions d'origine, histoire de dire que si l'auteur était des nôtres il figurerait en bonne place en 1991 ; histoire aussi de faire la fête, mise-en scène à l'appui. Un concert où les spectateurs seront conviés au bal où les musiciens donneront le "la" ! Où deux danseurs et une chorale s'ajouteront parfois en renfort.

Mais attention ne vous y trompez pas ce sera du "live à la Dylan" comme l'aimait Jean-Michel :

La tournée démarrera le vendredi 31 mai 91 au théâtre de Morlaix et se promènera à travers la France durant les mois de juin et juillet 91. Appuyer par les médias de petites ou grandes influences, avec pour objectif final de remettre sous les sunlights l'un des plus grands auteur compositeur interprète que notre bonne vieille France a vu naître ! ! !

 

"CARADEC BAND"

Sept musiciens : 4 guitares (1 basse, 2 électro-acoustiques, 1 électrique)
                              1 chant
                              2 claviers
                              1 batterie
Instruments additionnels : harmonica, flûte.




CONTACT : ALAN : 40.25.56.98 le soir

Alan Simon (1er trimestre 91)


Fermer la fenêtre