Témoignage de Didier Marouani

www.Space.tm.fr

Il est toujours difficile de parler d'un ami, mais il est encore plus difficile de parler d'un être qui n'est plus auprès de nous.

Jean-Michel était un homme simple, franc avec une sensibilité à fleur de peau, sa voix et son œuvre reflète tout à fait sa réelle personnalité.

C'est un des premiers interprètes que j'ai contacté lorsque j'étais à la recherche d'Artistes pour les réunir sur le double Album "Le Rêve de Mai".

Ce double album était un concept sur les évènements de Mai 1968 qui est sorti à l'occasion du 10ème anniversaire des évènements en 1978.

Dés qu'il a entendu les deux chansons que nous avions créées avec Simon Monceau, il nous a donné son accord pour participer à cette création.

Cet album était une véritable aventure dans la mesure où c'était la première fois en France que différents Artistes de différents labels allaient se retrouver sur un même label, en l'occurrence Philips.

Nicole Rieu, Armande Altaï, Pascal Oberson, Nicolas Peyrac, Sabrina Lory, Daydé, les frères Costa, Lydie Callier et Jean-Michel on accepté de chanter sur ce double album.

Jean-Michel surfait sur la vague du succès avec simplicité, sa gentillesse et son calme étaient appréciés par tous ses proches.

Les enregistrements des voix de ce double album ont été réalisés à Paris au studio 92 et chaque Artiste a apporté le meilleur de lui-même.
Ces enregistrements restent un souvenir très intense dans ma carrière Artistique.

Le seul regret que j'éprouve, c'est que Johnny Hallyday ait décidé à la dernière minute de ne pas participer à notre aventure.

Jean-Michel était très concerné par ces enregistrements et il était inquiet durant ces prises de voix, il me demandait toujours : "Tu es sûr que c'est bien ?? Tu as ce que tu veux, sinon je peux refaire une prise de voix…".

J'entends souvent sa voix teintée d'émotion et de douceur…

Va Jean-Michel, continue à caresser ta guitare et protège nous… un jour prochain nous serons à nouveau réunis.       

Didier Marouani

le 2 juin 2003

Fermer la fenêtre